UN APERÇU DE LA DIVERSITÉ DES LIVRES ANIMÉS

Voici une sélection effectuée en 2003 de dix livres animés en français pour la jeunesse, avec quelques grands noms contemporains de la spécialité (David A. Carter, Chuck Murphy, Jan Pieńkowski, Robert Sabuda). Tous les ouvrages de cette sélection, jamais publiée pour des raisons techniques et de temps disponible, sont depuis épuisés chez leur éditeur respectif.

 

 
 


À l’abri des regards

de Stephen Savage

Édition originale :
Titre : Animal Undercover
Produite par Intervisual Books Inc., Santa monica, CA
Texte et illustrations © 1994, Stephen Savage

Édition française :
© 1994, Albin Michel Jeunesse (Paris)
Dépôt légal : premier semestre 1994
Parution en mai 1994
Album relié, 5 doubles pages, 8 tirettes, 2 reliefs, un rabat, format 213 x 228 x 17 mm.
Imprimé en Thaïlande
À partir de 4 ans
ISBN 2-226-06447-8 / 978-2-226-06447-9

   
 
> Le livre animé se double ici d’un ouvrage documentaire sur le thème du camouflage des animaux. Chaque page ou chaque double-page en présente un dans son élément naturel.
Un traitement graphique stylisé met en valeur les couleurs contrastées propres à chaque milieu. La bête mise en scène n’est pas visible immédiatement, elle se fond dans le paysage. L’animation va permettre de la révéler.
Par simple glissement, un jeune zèbre apparaît au milieu du troupeau, dans un entrelacs de rayures noires. Un poisson-pierre surgit d’un fond marin pour gober une proie trompée par son apparence. L’effet est renforcé dans les cas où l’animation est un pliage : ainsi le tigre surgit hors de la page et s’inscrit dans un nouveau plan. Un papillon de nuit s’envole de l’écorce d’un arbre.
L’ouvrage présente une grande variété de paysages et d’animaux. Il s’ouvre, en bonne logique, sur un caméléon dans la verdure d’une forêt tropicale.
Voilà un documentaire animé où le lecteur est tour à tour le prédateur ou la proie dont la survie dépend de sa perspicacité !
Guylain Desnoues
 
   
 

Chambre à louer au musée

de Jan Pieńkowski

Édition originale :
Titre : Botticcelli’s Bed and Breaksfast
Produite par Intervisual Books, Inc., Santa Monica, CA
© 1996, Jan Pieńkowski
Texte et illustrations de Jan Pieńkowski
Ingénieurs papiers : Rodger Smith et Helen Balmer

Édition en langue française :
Seuil Jeunesse, ©1996, Éditions du Seuil.
Traduction de Philippe Paringaux
Dépôt légal : novembre 1996
Parution le 6 novembre 1996
Album carrousel grand format, relié, fermé par deux rubans en cotton rouge, 5 doubles pages avec pop-ups, 5 rabats, 1 tirette, 2 livrets, format plié 365 x 200 x 24 mm.
Imprimé et assemblé en Colombie
À partir de 6 ans
Prix éditeur : 139 F (en 1996)
ISBN 2-02-030296-9 / 978-2-02-030296-8

   
 
 
> Ce livre-carrousel se déplie pour se transformer en un grand musée divisé en cinq pièces principales. Si quelques tableaux sont classiquement suspendus au mur, cette maison est surtout peuplée de silhouettes et d’objets divers empruntés à des tableaux célèbres. Il y a également quelques sculptures et des dessins.
On rencontre toutes les époques, de la cave au grenier : des peintures pariétales au sous-sol, un buste de Néfertiti dans la bibliothèque, la Vénus de Botticelli sous la douche, des tentures médiévales dans la chambre, la chambre de Van Gogh sous les combles, les chérubins de Raphaël sur le toit.
L’ouvrage ne prétend à aucun didactisme. Seuls, les plus curieux découvriront les reproductions complètes des œuvres dont les éléments sont extraits dans un document soigneusement dissimulé.
En effet, si un petit guide de visite attire l’attention du lecteur-promeneur sur certains éléments, plus ou moins fondus dans le décor ou le mobilier, ce livre-objet invite avant tout à flâner de pièce en pièce et de découverte en découverte. Les portes, les escaliers et les trappes se prêtent à d’innombrables itinéraires et laissent le sentiment de ne jamais en faire le tour.

Guylain Desnoues
 
Reproduction avec l’autorisation des éditions du Seuil.
 
   
 


Devine combien je t’aime
de Sam McBratney et Anita Jeram

Édition originale :
Titre : Guess how much I Love You Éditée par Walker Books Ltd, Londres.
© 1994, texte de Sam McBratney.
© 1994, illustrations de Anita Jeram.
© 1998 pour l’édition animée

Édition en langue française :
Collection Pastel
© 1994, L’école des loisirs, Paris.
Texte français de Claude Lager
Dépôt légal : janvier 2000
Parution en septembre 1999 ?
Album relié, 1re de couverture perforée, 8 doubles pages, 8 tirettes, 2 pop-ups, format plié 222 x 222 x 15 mm.
Imprimé et relié en Thaïlande
À partir de 3 ans
Prix éditeur : 98 F / 14,94 € (en 2000)
ISBN 2-211-052 69 X / 978- 2-211-052 69-6

   
 
> Singularité amusante dès la prise en main de cet ouvrage, sa couverture évidée permet d’actionner la première animation : un jeune lièvre s’agrippe aux oreilles de son père.
Il s’agit ici de l’adaptation d’un album illustré ayant rencontré un grand succès (il en existe même une version sous forme de petit cartonné !). L’histoire d’un levreau qui tente de montrer à son papa combien il l’aime par des gestes qui expriment la mesure de son affection. À chaque nouvelle démonstration, le grand lièvre reproduit les gestes à son échelle.
Jusqu’au moment où le petit tombe de fatigue.

Cette version animée reproduit à la fois les illustrations et le texte originaux et communique le même humour et la même tendresse : le père lance son fils en l’air en le tenant par les pattes, les deux sautent de manière symétrique à leurs échelles respectives, le père se penche sur la tête de son fils pour l’embrasser. L’animation ne produit aucun artifice dans ce récit ténu et sensible. Au contraire, la gestuelle des deux animaux est soulignée par la sobriété et la pertinence du mécanisme. En ce sens, on peut même penser que l’animation favorise ici la réception de l’album par les plus jeunes lecteurs.
Guylain Desnoues

NDLR : Ce titre ne doit pas être confondu avec la version pop-up (ingénierie papier de Corina Fletcher) éditée par Walker Books Ltd en octobre 2011, imprimée et reliée en Chine. La couverture et les animations sont différentes. La version française a été publiée par Pastel L’école des loisirs en octobre 2014.
 
   
 


Et patati et patata

de Jan Pieńkowski

Édition originale :
Produite par Intervisual Books, Inc., Santa Monica, CA.
Texte et illustrations de Jan Pieńkowski.
© 1981, Jan Pieńkowski.
Animations papier de Marcin Stajewski et James Roger Diaz.

Édition en langue française :
Collection Minipops
© 1992, Hachette Jeunesse.
Dépôt légal : octobre 1993
Parution en novembre 1992 ?
Traduction de Marianne Cockenpot
Petit album relié, 6 doubles pages avec pop-up, format plié 108 x 73 x 12 mm.
Imprimé et relié en Colombie
À partir de 3 ans
ISBN 2-01-018692-3 / 978-2-01-018692-9

   
> De facture complexe et donc souvent assez onéreux, les livres animés ont su se décliner sous une forme simplifiée. On trouve ainsi beaucoup de mini-livres de quelques pages qui fonctionnent avec quelques pliages basiques.
Par leur format et leur conception (illustration dominante, très colorée, structure répétitive), ils se rapprochent des ouvrages destinés aux plus jeunes lecteurs, les petits cartonnés robustes et facilement manipulables.

Ici, sur le principe assez élaboré du « téléphone arabe », une rumeur se propage entre différents animaux, initiée par un chat qui annonce l’arrivée d’une soucoupe sur le toit de l’immeuble. Le mystérieux visiteur est progressivement affublé de caractères propres à chaque nouvel animal qui transmet l’information à son voisin. Ainsi, le canard lui ajoute des pattes palmées et l’hippopotame un ventre dodu. On imagine ainsi très vite une drôle de bête qui apparaîtra bien entendu à la dernière page et se révélera très différente de sa description.

Dans chaque double-page, le pop-up met en valeur la tête de l’animal en gros plan : truffe de chat, bec d’oiseau, gueule de bouledogue. L’accord entre le sujet et le fonctionnement du livre est efficace : si l’on s’amuse à le plier et à le déplier rapidement, on obtient une véritable animation des animaux en train de papoter !
Guylain Desnoues
 
   
 

Joyeux Noël Petites bêtes !

de David A. Carter

Édition originale :
Titre : The 12 bugs of Christmas
Produite par Intervisual Books, Inc. Santa Monica, CA
© 1999, David A. Carter

Édition française :
Série Les Petites bêtes
© 1999, Albin Michel Jeunesse, Paris.
Adaptation de Maëlle Hector et Christophe Tranchant
Dépôt légal : second semestre 1999
Parution le 5 novembre 1999Album relié, 12 doubles pages, 11 volets, 12 pop-ups, format plié 185 x 233 x 25 mm.
Imprimé et relié en Chine
À partir de 3 ans
ISBN 2-226-10237 X / 978- 2-226-10237-9
 
 
 
  > Le livre animé prend parfois la forme d’un livre à compter (voir également De un à dix, de Chuck Murphy, édité par Albin Michel Jeunesse). Sur un principe classique, chaque nouvelle page propose un nombre croissant d’éléments, un, puis deux, puis trois. Il faut d’abord les retrouver, dissimulés les uns par les autres ou cachés dans le décor, pour pouvoir les compter et progresser dans l’énumération.

Les éléments sont ici de drôles de petites bêtes polymorphes mais identifiables à leur sympathique tête ronde, encadrée par deux énormes yeux globuleux. On les reconnaît tour à tour grimées en bougie, en flocon de neige, en sapin de Noël, en ver, en ballerine, en renne.

Le nombre est annoncé en page de gauche et l’animation est dissimulée en page de droite dans un paquet cadeau que le lecteur est invité à ouvrir. Un petit texte en forme de comptine rigolote rythme la lecture et rend l’ouvrage attrayant pour les plus jeunes.

Ce type de livre fonctionne naturellement sur un effet d’accumulation puisqu’il y a un nombre croissant de petites bêtes. Ce mouvement crescendo est ici renforcé par la complexité croissante des animations. Les paquets eux-mêmes paraissent de plus en plus gros et suggèrent des surprises de plus en plus étonnantes. L’une des bonnes idées de l’ouvrage consiste d’ailleurs à ne pas s’arrêter à dix, comme c’est souvent le cas, mais à poursuivre son effet boule de neige et son avalanche de cadeaux.
Guylain Desnoues
 
   
 


Le livre animé d’Elmer
de David McKee

Édition originale :
Titre : The Elmer Pop-Up Book
Éditée par Andersen Press Ltd.
Texte et illustrations © 1996 David McKee.
Ingénierie papier © 1996 Damian Johnston.

Édition française :
© 1997, Kaléidoscope.
Traduction de Élisabeth Duval
Dépôt légal : septembre 1997
Diffusion : L’Ecole des loisirs
Album relié, 5 doubles pages, 10 rabats, 10 tirettes, 3 pop-ups, format plié 270 x 270 x 16 mm.
Imprimé et relié en Chine
À partir de 3/4 ans
Prix éditeur : 129 F (en 1997)
ISBN 2-87767-212-3 / 978-2-87767-212-2

 
  > Les personnages d’albums les plus connus finissent souvent par vivre une aventure animée (voir, par exemple : Mimi la souris, Albin Michel ; Plume, le petit ours polaire, Editions Nord-Sud). C’est ici le cas d’Elmer, le célèbre éléphant bariolé de David McKee.

Celui-ci se promène dans la forêt et compare tout ce qu’il peut ou ne peut pas faire avec les animaux qu’il rencontre. Les situations sont traitées avec humour. La girafe peut étirer son long cou, le serpent se dérouler mais Elmer doit se contenter de faire le dos rond. L’oiseau et les papillons peuvent déployer leurs ailes et l’éléphant battre ses grandes oreilles. Les défis sont de plus en plus loufoques : grâce à sa trompe préhensile, Elmer imite les singes qui se pendent aux arbres. Dans la dernière scène, le zèbre et le léopard adoptent même la parure multicolore d’Elmer. En marge, ces exploits sont commentés tantôt par un hibou bougon qui ne peut trouver le sommeil, tantôt par un lapin rigolard et bon public.

Les animations sont spectaculaires et proportionnées aux dimensions du livre, taillé sur mesure pour cette version animée (les albums classiques de la série, eux aussi carrés, sont beaucoup plus petits). Le cou de la girafe fait l’objet d’une double animation : un pliage, mais aussi un coulissage qui permet d’étirer son cou au maximum. Des singes dégringolent de toutes les branches de l’arbre. Et, pour finir, un énorme Elmer se déploie en trois dimensions.
Guylain Desnoues
 
  > Interview de David McKee sur le site de l’éditeur
David McKee est mort le 6 avril 2022 à l’âge de 87 ans.
>
Article d’Aurélia Vertali sur LeFigaro.fr

 
 
Mention contractuelle :
Illustrations extraites de l’album LE LIVRE ANIMÉ D’ELMER, traduit de l’anglais par Elisabeth Duval. Titre de l’album original : THE ELMER POP UP BOOK. Illustrations reproduites avec l’autorisation de l’éditeur original : Andersen Press Ltd. à Londres et pour l'édition française : Kaléidoscope à Paris.
Copyright © 1996 by David McKee
Ingénierie papier © 1996 by Damiam Johnston
Tous droits réservés.
Pour la traduction française : © Kaléidoscope 1997. Loi n° 49.956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse : septembre 1997.
Dépôt légal : août 1998. Imprimé en Chine.
 
   
       
 

Lettres de Noël
Un abécédaire de Noël en 3 dimensions
de Robert Sabuda

Édition originale :
Titre : The Christmas ABC
Éditée par White Heat
© 1994, Robert Sabuda
Texte, illustrations et ingénierie papier de Robert Sabuda

Édition française :
© 1994, Éditions du Seuil [Paris]
Adaptation Seuil Jeunesse
Dépôt légal : octobre 1994
Album relié, 7 doubles pages, 28 volets dont 26 avec un pop-up, format plié 260 x 198 x 35 mm.
Imprimé et assemblé en Colombie
par Carjaval S.A.
À partir de 3 ans
Prix éditeur : 120 F (en 1994)
ISBN 2-02-022527-1 / 978-2-02-022527-4

   
 
 
> L’abécédaire thématique constitue un type d’ouvrage assez courant. Dans son principe destiné aux plus jeunes lecteurs qui font l’apprentissage de l’alphabet, il se présente volontiers sous une forme assez rudimentaire où une lettre est figurée avec un animal ou un objet simple et immédiatement identifiable. Ainsi, l’enfant nomme ce qu’il reconnaît et il établit une relation entre la chose et son initiale.

La déclinaison de l’abécédaire sous forme de livre-animé se prête à une variation un peu plus complexe. La lettre est figurée sur le volet à ouvrir et précède le mot à découvrir. On lit ainsi « A comme… ». Le lien entre la lettre et l’image est un peu plus directif, mais aussi un peu plus pédagogique puisqu’il devient impossible de passer d’une image à l’autre sans voir les lettres !

Si certains ABC animés s’en tiennent à ce programme, les Lettres de Noël constitue un cas original. Le thème de Noël y est prétexte à une facture élégante, où chaque lettre associe une animation complexe à un traitement graphique sobre, qui n’illustre que l’une des facettes du talent de Robert Sabuda.
Dans la plupart des cas, il ne s’agit que de formes blanches, simplement découpées, sans couleur ni illustration. Sur les volets, les lettres blanches sur fond pastel, dont les hampes évidées évoquent des guirlandes, sont ornés de petits motifs qui fonctionnent comme des indices. Les effets sont d’une grande variété, reposant tantôt sur l’animation, tantôt sur la complexité des formes découpées. La bougie, dont l’auréole se déploie en arrière-plan, se distingue ainsi du cristal de neige aux multiples branches symétriques. La cloche, l’oiseau et le ruban, aussi sobres qu’efficaces, sont particulièrement réussis.

Guylain Desnoues

N.B. Ce livre a obtenu en 1998 le premier Meggendorfer Prize décerné par The Movable Book Society.

Reproduction avec l’autorisation des éditions du Seuil.
 
   
 


Sorcière, dragon & Cie

de Kees Moerbeek

Édition originale :
Titre : All mixed up
Produite par Intervisual Books, Inc., santa Monica, CA
© 1994, Intervisual Books, Inc.

Édition française :
Produite par Intervisual Books, Inc., Santa Monica, CA
Éditée par Père Castor Flammarion
Traduction de Florence Caroma, © 1994, Père Castor Flammarion
Dépôt légal : novembre 1994
Album pêle-mêle relié, 5 doubles pages pop-up découpées en deux, format plié 130 x 247 x 19 mm.
Imprimé et relié en Thaïlande
À partir de 3 ans
ISBN 2-08-160148-6 / 978-2-08-160148-2

   
 
> Dans ce pêle-mêle*, chaque page est découpée horizontalement en deux parties permettant de composer de multiples têtes en tournant aléatoirement les parties supérieures ou inférieures.
Les personnages initiaux sont une sorcière, un dragon, un prince ensorcelé (en fait, une grenouille) et un loup. Le nom de chacun, mentionné verticalement, se recompose sur le même principe que l’image et l’on découvre un « sor-gon », un « dra-tin » ou un « dra-ce ensorcelé », comme sur la couverture. De fait, avec quatre éléments de départ, on épuise assez rapidement les seize combinaisons possibles. La partie haute, animée, représente une mâchoire supérieure et la partie basse, une mâchoire inférieure. Dans le plan de l’image, les limites des dessins coïncident et un cercle noir figurant l’intérieur de la bouche renforce la cohérence visuelle des monstres reconstitués. L’animation ici n’apporte pas grand-chose. Reste la force toute surréaliste de ce type d’ouvrage fondé sur le principe du cadavre exquis.
Guylain Desnoues

* On peut citer deux livres pêle-mêle fameux et autrement complexes : les 1536 grimaces de Meggendorfer (fin du XIXe) et bien sûr les Cent mille milliards de poèmes de Raymond Queneau (1961).
 
 
 
   
 

Ulysse

Héros de l’Odyssée
Illustrations et animations de Isabelle Courmont
Texte de Jean-Paul Capdevielle
Collection dirigée par Viviane Bettaïeb
© Alif, Les éditions de la Méditerranée, Tunisie, novembre 1995.
Album relié, 8 doubles pages, animations variées (reliefs, pop-ups, tirette, volvelle), format plié 250 x 248 x 22 mm.
Imprimé et relié par I.P.C. à Tunis en Tunisie
À partir de 6 ans
ISBN 9973-22-032-3 / 978-9973-22-032-5
 
   
  > Cet ouvrage documentaire retrace l’odyssée d’Ulysse à travers quelques grands tableaux animés. Ceux-ci sont commentés par un texte fouillé qui occupe le quart de chaque double-page.

Il se distingue par une grande variété d’animations et de décors. On passe d’une scène de palais chez Alkinoos à l’évocation spectaculaire de Poséïdon sur son char dans une mer déchaînée. Lors de la scène de la prophétie de Tirésias, l’illustration oppose la forêt lumineuse, où Ulysse sacrifie un agneau, à l’obscur monde souterrain où s’anime une cohorte de fantômes. De retour à Ithaque, le héros est abordé par Athéna, déguisée en berger, qui le conseille pour retourner discrètement dans son palais. Une première animation permet la substitution du berger par la déesse, en passant derrière un arbre, tandis qu’une seconde change l’apparence d’Ulysse en mendiant. La dernière double-page présente une vue aérienne en trois dimensions de la cité d’Ithaque.

Ce titre, entièrement édité et fabriqué en Tunisie, offre une approche documentaire simple mais exigeante (un récit sans simplifications abusives) avec une illustration classique et efficace. Une proposition inattendue et réussie.
Guylain Desnoues


 
 
     
  Reproduction avec l’autorisation de Alif, Les Éditions de la Méditerranée  
   
 

Whambamboozle
Texte de Jason Page
Illustrations de Sebastian Quigley

Édition originale :
Titre : Whambamboozle
©1999, Quarto Children’s Books.

Édition française :
© 1999, Nathan (Paris).
Adaptation de Marie-France Floury
Album relié, 8 doubles pages dont 7 avec nombreuses animations (12 tirettes, 10 rabats, 1 pop-up, 1 roue, etc.), un hologramme, format plié 212 x 27 x 32 mm.
Imprimé en Chine
À partir de 5 ans
Prix éditeur : 89 F [en 1999)
ISBN 2-09-210833-6 / 978-2-09-210833-8
   
 
> Le livre animé d’épouvante constitue un genre à part entière (cf. le célèbre La maison hantée de Jan Pieńkowski, Nathan), sans doute parce que la surprise est l’un des principes à la fois du livre animé et de la peur.
Le lecteur est ici l’invité involontaire du château hanté de Whambamboozle qu’il va pouvoir découvrir pièce par pièce, du hall aux caves, en passant par lescuisines, la chambre, la bibliothèque. L’illustration est entièrement réalisée par ordinateur et donne des images en trois dimensions. Un texte apostrophe le lecteur et attire son attention sur certaines animations. Il s’agit le plus souvent de tirettes à faire coulisser ou de volets à soulever pour découvrir de nouveaux monstres ou de nouvelles horreurs. L’illustration fouillée invite à des lectures parallèles distrayantes. On peut s’amuser à rechercher une clé dissimulée dans chaque double-page avant d’accéder à la pièce suivante. On ne manquera pas de suivre une souris sadique qui fait subir divers mauvais traitements à un malheureux chat, avant de se faire croquer !

Quelques dispositifs sortant de l’ordinaire enrichissent efficacement l’ambiance du livre : une surface à gratter olfactive dans la cuisine (vraiment infecte !), une animation sonore (rire sardonique de squelette) et des mécanismes retenus par des élastiques très surprenants
.
Guylain Desnoues
 
   
  Version 2 - mai 2022     Contributions et remerciements :
Thierry Desnoues remercie tout particulièrement Guylain Desnoues, Francis Catteau et les élèves du Centre Iris pour leur contribution essentielle et de la première heure à cette page puis pour leur patience.

Relectures : Benoit Marchon et Thierry Desnoues.

N.B. Toute reproduction des visuels et des textes est interdite sans autorisation écrite des auteurs et de livresanimes.com.